Nous recherchons dans le béton plusieurs caractéristiques, selon quand il est à l’état frais avant sa mise en place et à l’état durci une fois mis en place, ainsi :

A l’état frais : la maniabilité du béton doit permettre, une mise en place aisée du béton dans les coffrages, une compacité adéquate et un bon enrobage des armatures du béton armé.

A l’état durci: 2 caractéristiques sont recherchés, tout d’abord la résistance mécanique, critère souvent déterminant qui permettra au béton de résister aux sollicitations mécaniques et la durabilité, définie comme la résistance du béton aux agressions physico-chimiques du milieu environnant et aux sollicitations mécaniques de l’ouvrage
Pour cela, il est primordial, avant, durant et après mise en place de prendre certaines précautions.

Commande de béton

Pour chaque commande il faut respecter la classe de béton tel que prescrit par la norme NM 10.1.008, notamment les bétons à Propriétés Spécifiés (BPS) et ce sur le plan « bon pour exécution » ou sur cahier de charge, pour chaque élément de l’ouvrage.
Il faut s’assurer de la quantité à demander en calculant la quantité théorique sur plan avec une marge de sécurité.
Il faut bien spécifier la consistance à vouloir dans la commande.En cas de besoin d’une pompe, il faut la signaler dans la commande.
Pour le délai de livraison c’est à convenir avec le représentant de la centrale à béton.

Commande de béton

  1. Avant l’arrivée du béton, il y a lieu de vérifier préalablement :
  2. Conformité du type de béton avec l’ouvrage concerné
  3. Consistance du béton
  4. Stabilité, rigidité et étanchéité des coffrages concernés
  5. Propreté des parois des coffrages et application de l’huile de démoulage adapté au coffrage
  6. Conformité des armatures et de leur calage
  7. Réception du ferraillage et coffrage par le représentant du Maître d’Ouvrage
    Avant chaque coulage il faut prévoir les moyens suivant :
  • Nombre suffisant de la main d’œuvre.
  • Matériel nécessaire et adapté au coulage.
  • Piste accessible et sécurisée pour camions malaxeur et pompe.

Livraison

Pour chaque commande il faut respecter la classe de béton tel que prescrit par la norme NM 10.1.008, notamment les bétons à Propriétés Spécifiés (BPS) et ce sur le plan « bon pour exécution » ou sur cahier de charge, pour chaque élément de l’ouvrage.
Il faut s’assurer de la quantité à demander en calculant la quantité théorique sur plan avec une marge de sécurité.
Il faut bien spécifier la consistance à vouloir dans la commande.En cas de besoin d’une pompe, il faut la signaler dans la commande.
Pour le délai de livraison c’est à convenir avec le représentant de la centrale à béton.

Cure des Bétons

Lorsque l’eau du béton s’évapore, un retrait du béton s’opère et cela entraine l’apparition de profondes fissures et conduit à un affaiblissement des propriétés des bétons, aussi, Il est fondamental de protéger le béton, immédiatement après le coulage, de la dessiccation. Cette protection, dite cure, devra être d’autant plus efficace que la chaleur sera plus forte.

La cure doit commencer après finition et dès le début de la prise du béton, elle doit être poursuivie pendant trois  jours dans les cas normaux et pendant une semaine en cas de temps très sec et chaud. La cure pourra également avoir lieu au décoffrage des éléments en béton.

Il existe de nombreux procédés, les moyens classiques connus et souvent utilisés sont les suivants :

  • Maintien en permanence d’un film d’eau à la surface du béton.
  • Arrosage deux à trois fois par jour, l’eau d’arrosage ne doit pas être trop froide à fin d’éviter les chocs thermiques.
  • Application d’une couche de 3 à 5 cm de sable fin maintenu constamment humide.
  • Mise en place de paillassons, nattes, toiles humides.
  • Pulvérisation d’eau en permanence.
  • Utilisation de produit de cure

Mise en place du béton

  1. La mise en place dera être soignée afin d’obtenir un béton compact, ainsi :

    • Dès que la chute du béton dépassera 1.50m de hauteur, il faut prévoir un tube plongeur pour éviter la ségrégation du béton
    • Le remplissage de béton doit être effectué par couches successives d’épaisseur maximum de 50 cm.
    • Le choix de diamètre des aiguilles est défini selon l’espacement des armatures et de l’épaisseur de l’élément à couler.
    • Le bétonnage de chaque phase devra être effectuée sans arrêt ni reprise, sauf les reprises autorisées sur plan d’exécution.